braille anglais

0

Le braille anglais , également connu sous le nom de braille de niveau 2 , [1] est l’ Alphabet braille utilisé pour l’anglais . Il se compose d’environ 250 lettres ( phonogrammes ), chiffres , ponctuation, marques de formatage, contractions et abréviations ( logogrammes ). Certaines lettres en braille anglais, telles que ⠡ ⟨ch⟩, [2] correspondent à plus d’une lettre imprimée.

braille anglais
Braille de niveau 2 Braille
britannique révisé
Échantillon braille anglais.jpg
Type de scénario Alphabet ( non linéaire )
Période de temps 1902
Base d’impression alphabet anglais
Langues Anglais
Scénarios associés
Systèmes parents écriture de nuit

  • début braille
    • braille français
      • braille anglais
Systèmes enfants Braille international
unifié Braille anglais unifié Braille
irlandais
Unicode
Plage Unicode U+2800 à U+283F
Cet article contient des caractères braille Unicode . Sans prise en charge appropriée du rendu , vous pouvez voir des points d’interrogation, des cases ou d’autres symboles à la place des caractères braille .

Il existe trois niveaux de complexité en braille anglais. La 1re année est une transcription presque un à un de l’anglais imprimé et se limite à l’alphabétisation de base. La 2e année, qui est presque universelle au-delà des supports d’alphabétisation de base, abandonne la transcription un à un dans de nombreux endroits (comme la lettre ⠡ ⟨ch⟩) et ajoute des centaines d’abréviations et de contractions. Les niveaux 1 et 2 ont été standardisés. “Grade 3” est l’un des divers raccourcis personnels qui ne se trouvent presque jamais dans les publications. La majeure partie de cet article décrit l’édition américaine de 1994 du braille de 2e année, qui est largement équivalente au braille britannique de 2e année. [3] Certaines des différences avec le braille anglais unifié, qui a été officiellement adopté par divers pays entre 2005 et 2012, sont discutés à la fin.

Le braille est fréquemment représenté [ par qui ? ] comme réencodage de l’ orthographe anglaise utilisée par les personnes voyantes. Cependant, le braille est un système d’écriture distinct, et non une variante de l’ alphabet anglais imprimé . [4]

Histoire

Le braille a été introduit en Grande-Bretagne en 1861. En 1876, un système basé sur le français avec quelques centaines de contractions et d’abréviations anglaises a été adopté comme écriture prédominante en Grande-Bretagne. Cependant, les contractions et les abréviations se sont révélées insatisfaisantes et, en 1902, le système actuel de niveau 2, appelé Revised Braille, a été adopté dans le Commonwealth britannique . [5] En 1878, l’idéal de fonder tous les alphabets braille du monde sur l’ordre alphabétique original français a été accepté par la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Égypte (voir Braille international ). Aux États-Unis à l’époque, trois écritures étaient utilisées : New York Point non braille ; Braille américain, qui a été réorganisé de sorte que les lettres les plus fréquentes soient celles avec le moins de points ; et une variante du braille anglais, qui a été réorganisée pour correspondre à l’alphabet anglais, attribuant les valeurs wxyz aux lettres qui, en France et en Angleterre, représentaient xyzç . Un braille anglais partiellement contracté, 1re année+1 ⁄ 2 , [6] a été adopté en Grande-Bretagne en 1918, et le Grade 2 entièrement contracté, avec quelques concessions mineures aux Américains, a été adopté en 1932. [7] Les concessions consistaient à échanger le signe majuscule britannique à deux points avec le signe d’emphase à un point, qui avait généralement été omis de toute façon (comme les majuscules l’avaient été dans New York Point ), pour supprimer quelques contractions religieuses de l’usage général et pour introduire une règle stipulant que les contractions et les abréviations ne doivent pas s’étendre sur ‘majeur’ frontières des syllabes. [5]

En 1991, une proposition américaine a été faite pour le braille anglais unifié , destiné à éliminer la confusion causée par des normes concurrentes pour les utilisations académiques du braille anglais. [8] [9] Après plusieurs révisions de conception, il a depuis été adopté par les pays du Commonwealth à partir de 2005, et par les États-Unis (en commençant une introduction progressive après 2012). Les principales différences avec le braille révisé résident dans la ponctuation, les symboles et la mise en forme, reflétant plus précisément les conventions d’impression dans des domaines tels que les crochets, la notation mathématique et les polices de caractères.

Système

Les 64 modèles braille sont organisés en décennies en fonction de l’ordre numérique de ces modèles. La première décade est constituée des chiffres de 1 à 0, qui n’utilisent que les rangées supérieure et médiane de la cellule; les 2e à 4e décennies sont dérivées de la première en ajoutant des points à la rangée du bas; la 5ème décade est créée en décalant la première décade vers le bas. De plus, pour chaque décade, il existe deux modèles d’image miroir supplémentaires, et enfin il y a trois modèles qui n’utilisent que la rangée inférieure de la cellule. Le motif final, la cellule vide ⟨ ⠀ ⟩, est utilisé comme espace ; il a la même largeur que les autres.

Les cellules 1 à 25 plus 40 ( w ) sont affectées aux 26 lettres de l’ alphabet latin de base . Les 37 autres cellules sont souvent utilisées pour la ponctuation et ont généralement des valeurs différentes dans différentes langues. Les valeurs de la deuxième année en anglais sont les suivantes ; les cellules avec des points uniquement sur le côté droit n’ont pas d’équivalents en anglais imprimé et sont expliquées dans les notes.

Les 64 cellules braille et leurs valeurs en braille anglais de 2e année

séquence principale décalé vers la droite
1ère décennie Braille A1.svg Braille A1.svg
1 · un
Braille B2.svg Braille B2.svg
2 · b
Braille C3.svg Braille C3.svg
3 · c
Braille D4.svg Braille D4.svg
4 · j
Braille E5.svg Braille E5.svg
5 · e
Braille F6.svg Braille F6.svg
6 · f
Braille G7.svg Braille G7.svg
7 · g
Braille H8.svg Braille H8.svg
8 · heures
Braille I9.svg Braille I9.svg
9 · je
Braille J0.svg Braille J0.svg
0 · j
Braille Accent.svg Braille Accent.svg
(accent) *
Braille Currency.svg Braille Currency.svg
(abrév.) §
2ème décennie Braille K.svg Braille K.svg
k
Braille L.svg Braille L.svg
je
Braille M.svg Braille M.svg
m
Braille N.svg Braille N.svg
n
Braille O.svg Braille O.svg
o
Braille P.svg Braille P.svg
p
Braille Q.svg Braille Q.svg
q
Braille R.svg Braille R.svg
r
Braille S.svg Braille S.svg
s
Braille T.svg Braille T.svg
t
Braille ST.svg Braille ST.svg
st · /
Braille Ä.svg Braille Ä.svg
ar
3ème décennie Braille U.svg Braille U.svg
tu
Braille V.svg Braille V.svg
v
Braille X.svg Braille X.svg
X
Braille Y.svg Braille Y.svg
y
Braille Z.svg Braille Z.svg
z
Braille AND.svg Braille AND.svg
et
Braille É.svg Braille É.svg
pour
Braille À.svg Braille À.svg
de
Braille È.svg Braille È.svg
la
Braille Ù.svg Braille Ù.svg
avec
Braille Ò.svg Braille Ò.svg
-ing
Braille NumberSign.svg Braille NumberSign.svg
(num) * · -ble
4ème décennie Braille Å.svg Braille Å.svg
ch
Braille Ê.svg Braille Ê.svg
gh
Braille SH.svg Braille SH.svg
sh
Braille Ô.svg Braille Ô.svg
e
Braille Û.svg Braille Û.svg
quoi
Braille Ë.svg Braille Ë.svg
éd
Braille Ï.svg Braille Ï.svg
euh
Braille Ü.svg Braille Ü.svg
ous
Braille Ö.svg Braille Ö.svg
aïe
Braille W.svg Braille W.svg
w
Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg
(disp) · (emph) * §
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg
(abrév.) §
5ème décennie Braille Comma.svg Braille Comma.svg
, · -ea-
Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg
; · -bb-
Braille Colon.svg Braille Colon.svg
: · -cc-
Braille Period.svg Braille Period.svg
. · -jj-
Braille QuestionMark.svg Braille QuestionMark.svg
fr
Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
! · -ff- · à
Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
() · -gg-
Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
? · “
Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg
dans
Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
” · par
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg
(abrév.) §
Braille Correction.svg Braille Correction.svg
(lettre) * §
rangée du bas Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
– · com-
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg
(majuscules) * §
Braille NULL.svg Braille NULL.svg
(espace)

* Marques de formatage , expliquées ci-dessous § Signes d’abréviation , illustrés ci-dessous Aboli en braille anglais unifié ¤ Le point, ⟨ ⠲ ⟩, se distingue de la virgule décimale, ⟨ ⠨ ⟩. L’apostrophe, ⟨ ⠄ ⟩, se distingue du guillemet simple.

Alphabet

L’Alphabet braille anglais a des lettres qui correspondent directement aux 26 lettres de l’alphabet imprimé anglais plus des ligatures qui sont équivalentes aux digraphes et aux séquences imprimées. [dix]

Braille A1.svg Braille A1.svg
un
Braille B2.svg Braille B2.svg
b
Braille C3.svg Braille C3.svg
c
Braille D4.svg Braille D4.svg
Braille E5.svg Braille E5.svg
e
Braille F6.svg Braille F6.svg
F
Braille G7.svg Braille G7.svg
g
Braille H8.svg Braille H8.svg
h
Braille I9.svg Braille I9.svg
je
Braille J0.svg Braille J0.svg
j
Braille Accent.svg Braille Accent.svg
(accent)
Braille K.svg Braille K.svg
k
Braille L.svg Braille L.svg
je
Braille M.svg Braille M.svg
m
Braille N.svg Braille N.svg
n
Braille O.svg Braille O.svg
o
Braille P.svg Braille P.svg
p
Braille Q.svg Braille Q.svg
q
Braille R.svg Braille R.svg
r
Braille S.svg Braille S.svg
s
Braille T.svg Braille T.svg
t
Braille ST.svg Braille ST.svg
St
Braille Ä.svg Braille Ä.svg
ar
Braille U.svg Braille U.svg
tu
Braille V.svg Braille V.svg
v
Braille X.svg Braille X.svg
X
Braille Y.svg Braille Y.svg
y
Braille Z.svg Braille Z.svg
z
Braille AND.svg Braille AND.svg
et
Braille É.svg Braille É.svg
pour
Braille À.svg Braille À.svg
de
Braille È.svg Braille È.svg
la
Braille Ù.svg Braille Ù.svg
avec
Braille Ò.svg Braille Ò.svg
-ing
Braille NumberSign.svg Braille NumberSign.svg
-ble
Braille Å.svg Braille Å.svg
ch
Braille Ê.svg Braille Ê.svg
gh
Braille SH.svg Braille SH.svg
sh
Braille Ô.svg Braille Ô.svg
e
Braille Û.svg Braille Û.svg
quoi
Braille Ë.svg Braille Ë.svg
éd
Braille Ï.svg Braille Ï.svg
euh
Braille Ü.svg Braille Ü.svg
ous
Braille Ö.svg Braille Ö.svg
aïe
Braille W.svg Braille W.svg
w
Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg
(emph.)
Braille Comma.svg Braille Comma.svg
-ea-
Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg
-bb-
Braille Colon.svg Braille Colon.svg
-cc-
Braille Period.svg Braille Period.svg
-jj-
Braille QuestionMark.svg Braille QuestionMark.svg
fr
Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
-ff-
Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
-gg-
Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg
dans
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg
(casquettes)
Braille Correction.svg Braille Correction.svg
(lettre)

Aboli en braille anglais unifié

Certaines de ces ligatures transcrivent des mots courants, comme et ou de , mais ce ne sont pas des mots : la prononciation et le sens sont ignorés, et seule l’orthographe est pertinente. Par exemple, ⠮ ⟨the⟩ est couramment utilisé lorsque la séquence de lettres imprimées apparaît, pas seulement pour le mot “the”. Autrement dit, ⠮ ⟨the⟩ est la lettre “the” en braille, comme dans le mot à deux lettres ⠮ ⠝ then (the-n) . De même, hand s’écrit h-and , roof (qui ne ressemble en rien au mot “de”) s’écrit ro-of , et forest est écrit avec trois lettres en braille, ⠿ ⠑ ⠌ for-e-st . [11] Les nombres sont également utilisés de cette façon – 7e s’écrit ⠼ ⠛ ⠹ #-7-th , et ici l’anglais imprimé se rapproche de la pratique normale en braille. Il existe de nombreuses conventions pour savoir quand une séquence d’impression est “contractée” de cette façon en braille, et quand elle est énoncée en toutes lettres.

Les ligatures ⟨-ing⟩ et ⟨-ble⟩ peuvent ne pas commencer un mot (comme dans * ble d : ⠼ ⠙ serait lu à la place comme ⟨4⟩), mais sont utilisées partout ailleurs (comme dans pro ble m, trou ble ) . [12]

Les ligatures de la troisième décade, ⟨et, pour, de, le, avec⟩, priment sur les lettres des décennies suivantes. Par exemple, then s’écrit ⠮ ⠝ the-n , et non * ⠹ ⠢ th-en . Lorsqu’ils se présentent comme des mots adjacents à d’autres mots de ce type, ou à ⠁ a , aucun espace n’est laissé entre eux. Par exemple, et le, pour a, avec le, de a sont tous fusionnés. [13]

Lorsqu’ils sont imprimés ch, gh, sh, th sont prononcés comme deux sons, comme à Shanghai, hogshead et outhouse , ils sont alors écrits comme deux lettres braille plutôt qu’avec les ligatures ⟨gh, sh, th⟩. Généralement, les autres ligatures ne doivent pas être utilisées si elles peuvent causer des problèmes de lisibilité, comme avec le ing en lingerie , bien qu’elles aient tendance à être avec des mots familiers, comme le gingembre et le doigt , même si leur prononciation est divisée en syllabes. Aucune des ligatures ne doit être utilisée à travers les limites des mots composés. Par exemple, ⠷ ⟨of⟩ n’est pas utilisé dans double , ni ⠆ ⟨bb⟩ danshaltère . Les règles stipulent qu’elles ne doivent pas non plus couvrir un préfixe et une racine, donc par exemple le ed dans deduce , le er de rerun et derail of in professor , par exemple, peut ne pas être reconnu comme préfixe et racine, et souvent a-cc-ept ou a-dd-ress, et le ble de sous- location doit être écrit en toutes lettres. En pratique, cela est variable, car cela dépend de la conscience de l’écrivain. [14] Les sont acceptés, malgré la violation technique. Il y a aussi un conflit avec la tendance dominante à contracter des séquences qui relèvent d’une seule syllabe. Ainsi, le même écrivain qui divise le er en dérivé peut autoriser la ligature en dérivation . [15] Un modèle similaire émerge des suffixes : ⟨ed⟩ n’est pas utilisé dans la liberté , puisqu’il s’étend sur le radical et le suffixe, mais est utilisé dans la liberté , car il forme une seule syllabe avec la racine. Ce qui est considéré comme constituant un préfixe ou un suffixe est quelque peu arbitraire : ⟨st⟩ n’est pas utilisé à Charlestown, par exemple, mais il l’est à Charleston . Les ligatures peuvent également ne pas séparer les digrammes les diphtongues ou dans l’imprimé. Par exemple, aérien n’utilise pas ⟨er⟩, Œdipe n’utilise pas ⟨ed⟩ et tableau n’utilise pas ⟨ble⟩. [16] De plus, il est normal d’utiliser la lettre ⟨ea⟩ pour la Voyelle brisée dans id-ea-s ou cr-ea-te , bien qu’elle soit prononcée comme deux sons plutôt qu’un comme dans head ou ocean .

Les ligatures ne doivent pas être utilisées pour les acronymes qui se prononcent comme une chaîne de lettres. Autrement dit, DEA ne doit pas utiliser la lettre ⟨ea⟩, ni PST la lettre ⟨st⟩. De telles lettres sont acceptables dans les acronymes qui se prononcent comme un mot, cependant, si le résultat n’est pas obscur. [ exemple nécessaire ]

Les lettres de la cinquième décennie sont souvent utilisées au passé et dans d’autres formes grammaticales : lorsque rub devient frotté , en braille la lettre ⟨b⟩ est déplacée d’un point vers le bas pour indiquer le bb . Cependant, les lettres qui servent également de signes de ponctuation – ⟨ea, bb, cc, dd, ff, gg⟩ – ne peuvent apparaître qu’en sandwich au milieu d’un mot, pas au début ou à la fin, afin d’éviter toute confusion avec la ponctuation. . C’est-à-dire que * sea, ebb, add, cuff, egg doivent être épelés en toutes lettres, bien que les ligatures soient utilisées en saison, ajoutées (a-dd-ed), cuffs et egg. En raison de problèmes de lisibilité (voir “contractions inférieures” dans la section suivante), ils peuvent ne pas non plus entrer en contact avec une apostrophe ou un trait d’union. C’est-à-dire que dans les œufs et les aubergines , les thés et l’ heure du thé , le gg et le ea doivent être épelés en toutes lettres. Si les lettres imprimées couvrent un affixe évident, la ligature braille n’est pas utilisée ( préambule, réanalyse, ananas, sous-sol ), mais elle est utilisée dans des mots tels que accepter et adresse où la morphologie est devenue opaque. [17] Afin de garder une orthographe régulière, les composés de mots commençant par ea conserventea épelé : mal à l’aise, fourmilier, sud -est n’utilisez pas la ligature ⟨ea⟩ car facile, mangeur, est ne l’utilisez pas. [18] Ce sont les ligatures les moins préférées : toute autre sera utilisée à la place. Ainsi, le mariage est w-ed-d-ing (pas * we-dd-ing ) et le bureau est of-fice (pas * o-ff-ice ).

De nombreuses règles d’utilisation des ligatures, des contractions et des abréviations diffèrent lorsqu’un mot est divisé à la fin d’une ligne de texte, car certaines d’entre elles peuvent ne pas entrer en contact avec le trait d’union qui divise le mot. Voir les références pour plus de détails.

L’ accent ⟨ ⠈ ⟩ indique qu’il y a un diacritique sur la lettre suivante, comme dans ⟨se@nor⟩ señor , ⟨fa@cade⟩ façade , ⟨caf@e⟩ café , ⟨na@ive⟩ naïf , et ⟨@ angstr@om⟩ ångström . Dans un texte braille normal, noter le diacritique précis n’est pas important, car il peut être facilement compris à partir du contexte, ou simplement ignoré. Lorsque les signes diacritiques sont essentiels, la transcription en braille technique doit être utilisée.

Un diacritique dans un mot d’origine étrangère empêche la lettre accentuée de se combiner avec une autre dans une ligature. Par exemple, señor ne s’écrit pas avec la ligature ⟨en⟩ comme *⟨ s-@-en-or ⟩, car il ne serait pas clair si l’accent était censé être sur le e (comme é ) ou sur le n . Cependant, les mots anglais sont contractés. Ainsi blessèd s’écrit ⟨ bless-@-ed ⟩, et coëducational s’écritco-@-ed-uc-ation-al ⟩.

Signe de ponctuation

Ponctuation et symboles EBAE

Braille NULL.svg Braille NULL.svg
(espace)
Braille Comma.svg Braille Comma.svg
,
Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg
;
Braille Colon.svg Braille Colon.svg
:
Braille Period.svg Braille Period.svg
. (période)
Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg
. (décimal)
Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
!
Braille Ä.svg Braille Ä.svg
|
Braille AND.svg Braille AND.svg
&
Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg
* † ‡
Braille Accent.svg Braille Accent.svg
(lettre suivante accentuée)
Braille NumberSign.svg Braille NumberSign.svg
# (mode numérique)
Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
( )
Braille À.svg Braille À.svg
(
Braille Ù.svg Braille Ù.svg
)
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
[
Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
]
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Ö.svg Braille Ö.svg
{
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Ï.svg Braille Ï.svg
}
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Comma.svg Braille Comma.svg
〃(idem)
Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
? “
Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
Braille ST.svg Braille ST.svg
/
Braille Ü.svg Braille Ü.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg

La ponctuation en braille est quelque peu variable, tout comme il existe une variation en anglais imprimé entre les guillemets bouclés et droits. Ils omettent de faire certaines distinctions trouvées dans la presse. Par exemple, dans EBAE, les parenthèses ouvrantes et fermantes sont écrites ⟨ ⠶ ⟩, avec un espacement utilisé pour distinguer; dans l’UEB, ce sont ⟨ ⠐ ⠣ ⟩ et ⟨ ⠐ ⠜ ⟩. D’autre part, EBAE distingue la période ⟨ ⠲ ⟩ du point décimal ⟨ ⠨ ⟩ (UEB ne le fait pas). EBAE et UEB, tout comme l’impression (sans machine à écrire), distinguent l’apostrophe ⟨ ⠄ ⟩, ⟨’⟩ guillemet simple droit ⟨ ⠠ ⠴ ⟩, ⟨〃⟩ idem ⟨ ⠐ ⠂ ⟩, et ⟨”⟩ guillemet double droit ⟨⠴ ⟩.

Dans EBAE, ⟨ ⠤ ⟩ est le trait d’union ⟨-⟩, ⟨ ⠤ ⠤ ⟩ le tiret ⟨–⟩, ⟨ ⠤ ⠤ ⠤ ⠤ ⟩ le “double tiret” ⟨—⟩, et ⟨ ⠄ ⠄ ⠄ ⟩ est l’ ellipse …⟩ . [19] Lorsque des mots ou des lettres sont remplacés par plusieurs tirets ou points imprimés, dans EBAE ⠤ ⠤ ⠤ ⠤ et ⠄ ⠄ ⠄ ⠄ sont utilisés, avec un nombre correspondant de caractères. Dans UEB, ces symboles sont ⟨-⟩ ⟨ ⠤ ⟩, ⟨–⟩ ⟨ ⠠ ⠤ ⟩, ⟨—⟩ ⟨ ⠐ ⠠ ⠤ ⟩ et ⟨…⟩ ⟨ ⠲ ⠲ ⠲ ⟩. [20]

Dans EBAE, la marque de référence, ou “astérisque” ( ⠔ ⠔ ), est utilisée pour toutes les marques de référence – *, †, ‡, etc., y compris les notes de bas de page numérotées. [21] Contrairement à l’astérisque en anglais imprimé, il est espacé des deux côtés, à l’exception des lettres ou des chiffres de note de bas de page associés, qui le suivent immédiatement. Ainsi, ⟨word*⟩ est transcrit ⟨ ⠘ ⠺ ⠀ ⠔ ⠔ ⟩, tout comme ⟨word ⟩; la note de bas de page numérotée dans ⟨mot 3 ⟩ s’écrit ⟨ ⠘ ⠺ ⠀ ⠔ ⠔ ⠼ ⠉ ⟩. Dans UEB, ils sont distingués, correspondant à l’impression : ⟨*⟩ ⟨ ⠐ ⠔ ⟩, ⟨†⟩ ⟨ ⠈ ⠠ ⠹ ⟩, ⟨‡⟩ ⟨ ⠈ ⠠ ⠻ ⟩. [22]

La marque idem, ⟨ ⠐ ⠂ ⟩, qui occupe deux cellules, n’est utilisée qu’une seule fois par ligne, contrairement à la pratique normale en version imprimée.

En plus d’être utilisés pour l’apostrophe et les majuscules, le point 3 ⟨ ⠄ ⟩ et le point 6 ⟨ ⠠ ⟩ sont utilisés comme caractères de combinaison. Dans EBAE, ils se combinent avec des parenthèses pour former des parenthèses ⟨ ⠠ ⠶ … ⠶ ⠄ ⟩ ; et dans EBAE & UEB, le point 6 se combine avec des guillemets pour former des guillemets simples ⟨ ⠠ ⠦ … ⠴ ⠄ ⟩. [23] Ensemble, ils forment le signe de terminaison ⟨ ⠠ ⠄ ⟩ (terminant un passage tout en majuscules). Aussi ⟨ ⠎ ⠄ ⟩, le repère de section (§) (UEB : ⟨ ⠘ ⠎ ⟩).

La marque d’accent (appelée ici l’ indicateur de symbole d’impression ) est utilisée avec la ponctuation lorsqu’elle est isolée, plutôt que suffixée à un mot ou à un chiffre. Par exemple, si la réponse de quelqu’un dans un dialogue est transcrite ⟨”?”⟩, en braille cela s’écrirait ⟨ ⠦ ⠈ ⠦ ⠴ ⟩. Il est également utilisé pour dériver quelques symboles dans EBAE : ⟨%⟩ ⟨ ⠈ ⠒ ⠏ ⟩, ⟨$⟩ ⟨ ⠲ ⟩ (avant un nombre) / ⟨ ⠈ ⠲ ⟩ (ailleurs), ⟨&⟩ ⟨ ⠈ ⠯ ⟩. Dans UEB, ⟨%⟩ est devenu ⟨ ⠨ ⠴ ⟩, et ⟨$⟩ est devenu ⟨ ⠈ ⠎ ⟩ (partout).

Dans EBAE, “dans la littérature générale, les signes mathématiques courants d’opération pour + (plus), – (moins), × (fois ou par), ÷ (divisé par) et = (égal) doivent toujours être exprimés en mots. Les signes mathématiques spéciaux ne doivent être utilisés que dans les textes mathématiques et scientifiques.”. [24] Par exemple, ⟨2×5 ft.⟩ serait rendu ⟨ ⠼ ⠃ ⠀ ⠴ ⠼ ⠑ ⠀ ⠋ ⠞ ⠲ ⟩ (en utilisant ⟨ ⠴ ⟩ comme contraction du mot ⟨by⟩) dans des contextes littéraires, parce que EBAE a fait pas de symbole pour ⟨×⟩ (bien que Nemeth Braille en ait). Dans UEB, ⟨×⟩ est ⟨ ⠐ ⠦ ⟩, donc cette phrase serait rendue ⟨ ⠼ ⠃ ⠐ ⠦⠼⠑ ⠀ ⠋ ⠞ ⠲ ⟩.

Marques de formatage

Le braille a plusieurs marques de formatage, parfois appelées “signes de composition”, “marques de registre” ou “indicateurs”, qui n’ont pas de correspondance univoque avec l’anglais imprimé. Ce sont le signe dièse ⟨ ⠼ ⟩, le signe lettre ⟨ ⠰ ⟩, le signe majuscule ⟨ ⠠ ⟩, le signe italique (ou plus précisément le signe d’emphase) ⟨ ⠨ ⟩ et le signe de terminaison ⟨ ⠠ ⠄ ⟩ ( majuscule écrite– apostrophe). Ceux-ci précèdent immédiatement la séquence (mot ou nombre) qu’ils modifient, sans espace intermédiaire.

Braille NumberSign.svg Braille NumberSign.svg
(Numéro)
Braille A1.svg Braille A1.svg
1
Braille B2.svg Braille B2.svg
2
Braille C3.svg Braille C3.svg
3
Braille D4.svg Braille D4.svg
4
Braille E5.svg Braille E5.svg
5
Braille F6.svg Braille F6.svg
6
Braille G7.svg Braille G7.svg
7
Braille H8.svg Braille H8.svg
8
Braille I9.svg Braille I9.svg
9
Braille J0.svg Braille J0.svg
0
Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg
(décimal)

Tous les caractères a a à j j sont interprétés comme les chiffres de 1 à 0 lorsqu’ils suivent un signe dièse . Cette lecture ignore les symboles numériques et arithmétiques intermédiaires tels que les virgules, les points décimaux et les barres de fraction, jusqu’à ce qu’un caractère non compatible avec les nombres, tel qu’un point ou une lettre après J, soit rencontré, auquel cas la lecture revient aux valeurs alphabétiques. a–j . Le signe dièse est répété après une barre oblique qui n’est pas utilisée comme barre de fraction (comme le numéro de modèle 15/07 ). [25] Par exemple, 1 ⁄ 20 (un vingtième) est ⟨ ⠼ ⠁⠌ ⠃ ⠚ ⟩, mais 20/20 [vision] est ⟨ ⠼ ⠃ ⠚ ⠌ ⠼ ⠃ ⠚ ⟩. Le signe dièse braille n’a pas d’équivalent en version imprimée. Il est parfois transcrit en ⟨#⟩. Cependant, cela est trompeur : un # imprimé réel est rendu en braille sous la forme ⟨No.⟩, sans espace intermédiaire avant le signe dièse ⠼ .

Braille Correction.svg Braille Correction.svg
(lettre)
Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg
(emph.)
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg
(casquettes)
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
(arrêt)
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille Apostrophe.svg Braille Apostrophe.svg
(Résiliation)
Braille Comma.svg Braille Comma.svg
(non latin)

Le signe lettre est utilisé pour forcer la fin d’une série de chiffres. Par exemple, ⠙ ⠁ ⟨da⟩ précédé d’un signe dièse, ⠼ ⠙ ⠁ , se lit comme 41 . Si à la place 4a est prévu (comme dans un numéro de section ou d’appartement), alors le signe alphabétique est utilisé pour forcer une lecture de a plutôt que 1 pour le caractère final : ⠼ ⠙ ⠰ ⠁ ⟨4a⟩. [26] Il est également utilisé pour marquer un caractère comme représentant une lettre plutôt qu’un mot. Par exemple, ⠃ ⟨b⟩ seul est normalement lu comme le mot mais; pour indiquer qu’il s’agit plutôt de la lettre b , on utilise le signe alphabétique : ⠰ ⠃ b . Les pluriels de lettres ( attention à vos ps et qs ) utilisent toujours une apostrophe en braille, mais d’autres dérivations peuvent ne pas le faire, comme dans ⠰ ⠝ ⠹ nth [time] : ⠠ ⠎ ⠬ est Sing , ⠰ ⠠ ⠎ ⠬ est S-ing/Essing . [27] Le signe de la lettre est également utilisé pour marquer les chiffres romains minuscules, comme dans ⠰ ⠊ ⠊ ⠊ ⟨iii⟩.

Le signe majuscule(isation) marque la première lettre d’un mot en majuscule. Il peut se produire au milieu d’un mot pour cas de chameau , comme dans le nom deAngelo . Il est doublé pour placer un mot en majuscules ; ceci doit être répété pour chaque mot d’un texte en majuscule. [28]

Le signe d’emphase (italique) marque une mise en forme emphatique, équivalente au texte imprimé en italique, gras, souligné et en petites majuscules. [29] Un seul signe italique met l’accent sur le mot entier (ou le nombre). Pour deux ou trois mots accentués, chacun prend un marqueur séparé. Pour les textes plus longs, un marqueur doublé est placé avant le premier mot, et la fin de l’emphase est indiquée en marquant le dernier mot souligné avec un seul signe italique.

Lorsque la casse ou l’emphase ne couvre pas le mot entier, le début et la fin sont marqués d’un trait d’union. Cependant, si le mot d’impression contient déjà un trait d’union, le signe de terminaison est utilisé pour la fin. Ainsi, ⟨ Hoo ray⟩ s’écrit ⟨ ⠨ ⠠ ⠓ ⠕ ⠕ ⠤ ⠗ ⠁ ⠽ ⟩, mais ⟨ Hoo -ray⟩ s’écrit ⟨ ⠨ ⠠ ⠓ ⠕ ⠕ ⠠ ⠄ ⠤ ⠗ ⠁ ⠽ ⟩.

La virgule ⟨ ⠂ ⟩ préfixée à une lettre indique qu’elle doit être lue comme non latine, de sorte que par exemple ⟨ ⠂ ⠁ ⟩ serait ⟨α⟩ si des symboles grecs étaient utilisés. [30]

contractions

Outre les mots utilisant les divers signes d’abréviations, couverts dans la section suivante, le braille anglais utilise un certain nombre de contractions non marquées. [31] Ceux-ci sont semblables aux contractions trouvées dans la sténographie et le sténoscript . En règle générale, ils ne sont pas utilisés là où ils obscurciraient le texte.

Contractions d’une lettre

Braille A1.svg Braille A1.svg
un
Braille B2.svg Braille B2.svg
mais _
Braille C3.svg Braille C3.svg
c un
Braille D4.svg Braille D4.svg
faire _
Braille E5.svg Braille E5.svg
e très
Braille F6.svg Braille F6.svg
de , -soi
Braille G7.svg Braille G7.svg
vas -y
Braille H8.svg Braille H8.svg
j’ai _
Braille I9.svg Braille I9.svg
je
Braille J0.svg Braille J0.svg
juste _
Braille K.svg Braille K.svg
connaissances _
Braille L.svg Braille L.svg
j’aime _
Braille M.svg Braille M.svg
plus _
Braille N.svg Braille N.svg
pas _
Braille P.svg Braille P.svg
les gens
Braille Q.svg Braille Q.svg
q suite
Braille R.svg Braille R.svg
r autre
Braille S.svg Braille S.svg
s o
Braille T.svg Braille T.svg
le chapeau
Braille ST.svg Braille ST.svg
encore malade
Braille U.svg Braille U.svg
vous _
Braille V.svg Braille V.svg
très _
Braille X.svg Braille X.svg
ce
Braille Y.svg Braille Y.svg
vous _
Braille Z.svg Braille Z.svg
comme
Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
com-
Braille Å.svg Braille Å.svg
enfant _
Braille SH.svg Braille SH.svg
c’est tout
Braille Ô.svg Braille Ô.svg
c’est _
Braille Û.svg Braille Û.svg
qui _
Braille Ü.svg Braille Ü.svg
out t
Braille W.svg Braille W.svg
va mal
Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg
être,
être-
Braille Colon.svg Braille Colon.svg
con-
Braille Period.svg Braille Period.svg
dis-
Braille QuestionMark.svg Braille QuestionMark.svg
assez assez en-
Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
à +
Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
ont été
Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
le sien
Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg
dans,
dans-
Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
par+,
était
Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
en +

Aboli en braille anglais unifié + Joint avec le mot suivant

Les contractions à une seule lettre sont :

⠃ ⟨b⟩ mais , ⠉ ⟨c⟩ peut , ⠙ ⟨d⟩ faire , ⠑ ⟨e⟩ chaque , ⠋ ⟨f⟩ de et -self , ⠛ ⟨g⟩ aller , ⠓ ⟨h⟩ avoir , ⠚ ⟨j⟩ juste , ⠅ ⟨k⟩ connaissances , ⠇ ⟨l⟩ comme , [32] ⠍ ⟨m⟩ plus , ⠝ ⟨n⟩ pas , ⠏ ⟨p⟩ personnes , ⠟ ⟨q⟩ assez , ⠗ ⟨r⟩ plutôt , ⠎ ⟨s⟩ alors , ⠞ ⟨t⟩ ça , ⠌ ⟨st⟩ encore, ⠥ ⟨u⟩ us , ⠧ ⟨v⟩ very , ⠭ ⟨x⟩ it , ⠽ ⟨y⟩ you , ⠵ ⟨z⟩ as , , _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ , _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ [34] ⠔ ⟨in⟩ dans , ⠴ ⟨”⟩ par [33]et était , ⠤ ⟨-⟩ com- [33]

Notez ⠭ ⟨x⟩ irrégulier pour it , ⠵ ⟨z⟩ pour as et ⠶ ⟨gg⟩ pour were . Les 26 lettres latines de base sont utilisées à l’exception de ⠁ ⠊ ⠕ ⟨aio⟩, qui forment déjà leurs propres mots.

Ces contractions sont soit des mots indépendants, soit (dans le cas de con-, com-, dis-, -self ) des affixes , comme dans ⠐ ⠕ ⠋ ⟨one-f⟩ soi -même . Ils ne peuvent pas être traités comme de simples lettres. Par exemple, alors que la lettre ⠭ ⟨x⟩ représente le pronom it , elle ne peut pas remplacer la séquence it dans le mot bite . [35] Ils ne peuvent pas être mis au pluriel : *⟨cs⟩ n’est pas bon pour les “boîtes de conserve”. Cela est vrai même si ⟨ch⟩ enfant n’est pas utilisable pour * petit -enfant , ni ⟨ou⟩ out in * sans . (Ceux-ci doivent être épelésg-r-and-ch-ild et with-ou-t .) Cependant, une apostrophe suivante est acceptable : ⟨p’s⟩ people’s , ⟨c’t⟩ can’t , ⟨x’ll⟩ it’ll ; [36] comme le sont les mots avec un trait d’union comme tel et tel . Ce comportement est distinct des ligatures telles que ⠫ ⟨ed⟩ et ⠮ ⟨the⟩, qui sont utilisées lorsque les séquences équivalentes se trouvent en anglais imprimé, comme dans ⠗ ⠫ red et ⠝ ⠑ ⠫ need .

Il n’y a pas de restriction sémantique : ⟨c⟩ can peut être soit le verbe can soit a tin can , et les ⠠ ⠺ ⟨W⟩ et ⠠ ⠍ ⟨M⟩ en majuscule sont les noms Will et More . [37] Cependant, dans les rares cas où les lettres de base seraient des mots à part entière, elles doivent être épelées pour éviter toute confusion. Autrement dit, parce que ⠩ ⟨sh⟩ signifie shall , il ne peut pas être utilisé pour le mot sh ! , qui doit être épelé comme ⠎ ⠓ sh . De même, ⟨st⟩ peut être utilisé pour St. (comme Saintou Street ) lorsqu’il est marqué comme une abréviation par un point, mais doit également être épelé dans le cas contraire. [38]

Contractions “inférieures”

Étant donné que les contractions qui n’occupent que la moitié inférieure de la cellule braille servent principalement de signes de ponctuation de base, la lisibilité exige que, à quelques exceptions près, elles n’entrent pas en contact avec les signes de ponctuation réels; s’ils le faisaient, ils devraient plutôt être précisés. Autrement dit, toute cellule qui suit sans espace intermédiaire doit contenir un point dans sa rangée supérieure. La plupart des difficultés d’utilisation des contractions sont dues à cette complication.

Les contractions de mots entiers de la cinquième décennie sont ⟨bb⟩ être , ⟨en⟩ assez , ⟨ff⟩ to , ⟨gg⟩ were , ⟨?⟩ his , ⟨in⟩ in , ⟨”⟩ by/was . [39] Si l’un de ces mots apparaît à la fin d’une phrase, ou avant une virgule, il doit être épelé (bien que “assez” soit encore partiellement contracté en en-ou-gh .) Ils ne peuvent même pas être utilisés dans des mots avec trait d’union tels que bride-to-be . Cependant, tout comme les prépositions arabes, les prépositions ⟨to⟩, ⟨into⟩, [40] et ⟨by⟩ se rejoignent avec un mot suivant sans espace intermédiaire. Cela empêche ⟨by⟩ d’être lu comme ‘était’. C’est dedansIl est venu nous voir , “par pour voir” s’écrit en un seul mot, ⠴ ⠖ ⠎ ⠑ ⠑ . La jonction de mots est autorisée tant que la moitié supérieure de la cellule braille (point 1 ou 4) est utilisée dans le dernier mot ; to, by, in do join with in, assez, be, his, was, were , mais le deuxième mot est épelé.

Les préfixes de la cinquième décade ( be-, dis-, con- ) ne peuvent être utilisés que s’ils apparaissent en début de mot (y compris dans un mot composé après un trait d’union, ou après by, to, into ) et forment un tout syllabe. C’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être utilisés dans les mots été, disque, conque ni (en dehors du double devoir être ) comme mots à part entière, comme dans escroc . Com- est similaire, mais n’a pas besoin de constituer une syllabe : il est utilisé par exemple dans come et comb . Cependant, comme il n’utilise que la rangée inférieure de la cellule, comme le trait d’union et l’apostrophe, il ne peut entrer en contact avec ni l’un ni l’autre.

Contractions plus longues

Les contractions non marquées plus longues sont les suivantes. Les ligatures, telles que ⠌ ⟨st⟩ dans ⟨agst⟩ contre , sont soulignées ici pour plus de clarté. [41]

⠁ ⠃ ⟨ab⟩ environ , ⠁ ⠃ ⠧ ⟨abv⟩ dessus , ⠁ ⠉ ⟨ac⟩ selon , ⠁ ⠉ ⠗ ⟨acr⟩ travers , ⠁ ⠋ ⟨af⟩ après , ⠁ ⠋ ⠝ ⟨afn⟩ après – midi _ _ _ ⟩ après , ⠁ ⠛ ⟨ag⟩ encore , ⠁ ⠛ ⠌ ⟨ag st ⟩ contre , ⠁ ⠇ ⟨al⟩ aussi , ⠁ ⠇ ⠍ ⟨alm⟩ presque , ⠁ ⠇ ⠗ ⟨alr⟩ déjà , ⠁ ⠇ ⠞ ⟨al⟩ tout à fait , ⠁ ⠇ ⠗ _ _ , ⠁ ⠇ ⠺ ⟨alw⟩ toujours ⠆ ⠉ ⟨ être c⟩ car , ⠆ ⠋ ⟨ être f⟩ avant , ⠆ ⠓ ⟨ être h⟩ derrière , ⠆ ⠇ ⟨ être l⟩ en dessous , ⠆ ⠝ ⟨ être n⟩ en dessous , ⠆ ⠎ ⟨ être s⟩ à côté, ⠆ ⠞ ⟨ être t⟩ entre , ⠆ ⠽ ⟨ être y⟩ au-delà ⠃ ⠇ ⟨bl⟩ aveugle , ⠃ ⠗ ⠇ ⟨brl⟩ Braille ⠉ ⠙ ⟨cd⟩ pourrait , ⠉ ⠧ ⟨cv⟩ -recevoir , ⠉ ⠧ ⠛ ⟨cvg⟩ -recevoir [42] ⠡ ⠝ ⟨ ch n⟩ enfants ⠙ ⠉ ⠇ ⟨dcl⟩ déclarer , ⠙ ⠉ ⠇ ⠛ ⟨dclg⟩ déclarer ⠑ ⠊ ⟨ei⟩ soit ⠋ ⠌ ⟨f st ⟩ premier , ⠋ ⠗ ⟨fr⟩ ami ⠛ ⠙ ⟨gd⟩ bien , ⠛ ⠗ ⠞ ⟨grt⟩ super ⠓ ⠻ ⠋ ⟨h er f⟩ elle- même , ⠓ ⠍ ⟨hm⟩ lui , ⠓ ⠍ ⠋ ⟨hmf⟩ lui -même ⠊ ⠍ ⠍ ⟨imm⟩ immédiat ⠇ ⠇ ⟨ll⟩ petite , ⠇ ⠗ ⟨lr⟩ lettre ⠍ ⠡ ⟨m ch ⟩ beaucoup , ⠍ ⠌ ⟨m st ⟩ must , ⠍ ⠽ ⠋ ⟨myf⟩ moi -même ⠝ ⠑ ⠉ ⟨nec⟩ nécessaire , ⠝ ⠑ ⠊ ⟨nei⟩ ni ⠕ ⠄ ⠉ ⟨o’c⟩ heures [33] ⠳ ⠗ ⠧ ⠎ ⟨ ou rvs⟩ nous -mêmes ⠏ ⠙ ⟨pd⟩ payé , ⠏ ⠻ ⠓ ⟨p er h⟩ peut -être ⠟ ⠅ ⟨qk⟩ rapide ⠗ ⠚ ⠉ ⟨rjc⟩ réjouis -toi , ⠗ ⠚ ⠉ ⠛ ⟨rjcg⟩ réjouissance ⠎ ⠡ ⟨s ch ⟩ tel , ⠎ ⠙ ⟨sd⟩ dit ⠩ ⠙ ⟨ sh d⟩ devrait ⠞ ⠙ ⟨td⟩ aujourd’hui , ⠞ ⠛ ⠗ ⟨tgr⟩ ensemble , ⠞ ⠍ ⟨tm⟩ demain , ⠞ ⠝ ⟨tn⟩ ce soir ⠮ ⠍ ⠧ ⠎ ⟨ les mvs⟩ eux- mêmes ⠺ ⠙ ⟨wd⟩ serait ⠭ ⠎ ⟨xs⟩ son , ⠭ ⠋ ⟨xf⟩ lui- même ⠽ ⠗ ⟨an⟩ votre , ⠽ ⠗ ⠋ ⟨yrf⟩ vous -même , ⠽ ⠗ ⠧ ⠎ ⟨yrvs⟩ vous- mêmes

Ceux-ci ne peuvent former que des mots plus longs qui en sont dérivés et conservent leur sens. Par exemple, Above dans Aboveboard , Nécessaire dans Inutile , Concevoir dans Malconcevoir , et Bon dans Bonté sont tous des braille bien formés, mais pas devrait dans * épaule ni dit dans * Port Saïd . Ils ne peuvent pas non plus être utilisés si un -e final est supprimé, comme dans declaration . (C’est pourquoi des formulaires spéciaux en -ing sont disponibles pour déclarer, se réjouir et -recevoir: le suffixe -ing ne fonctionnerait pas.)

Ils peuvent être utilisés comme noms propres (lorsqu’ils sont en majuscules), mais pas comme parties de noms propres. [43] Par exemple, peu est acceptable pour le nom Little , mais ne peut pas être utilisé dans Doolittle ; de même, la contraction de good ne peut pas être utilisée dans le nom Goody . (Il y a trop de noms imprévisibles pour que cela soit réalisable.)

Après , blind et friend ne peuvent être utilisés dans des mots plus longs que lorsqu’ils sont suivis d’une consonne. (Ils sont trop ambigus sinon.)

Abréviations

Lettre initiale –Lettre finale
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Currency.svg Braille Currency.svg Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg Braille Correction.svg Braille Correction.svg Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg

Outre les contractions non marquées, les mots sont abrégés avec l’un des nombreux signes d’abréviation. Tous ces signes n’utilisent que le côté droit de la cellule braille. ⟨ ⠐ ⟩, ⟨ ⠘ ⟩ et ⟨ ⠸ ⟩ marquent les abréviations initiales , en les combinant avec la lettre braille initiale d’un mot. Le signe italique ⟨ ⠨ ⟩, le signe alphabétique ⟨ ⠰ ⟩ et le signe majuscule ⟨ ⠠ ⟩ marquent les abréviations finales , se combinant avec la dernière lettre d’une séquence, généralement un suffixe.

Abréviations initiales

(La lettre initiale de combinaison est écrite ici en gras, car elle ne correspond pas toujours à la lettre initiale de l’orthographe imprimée.)

  • ⟨⠐⟩ forms the words ⠐⠓ here, ⠐⠮ there, ⠐⠱ where, ⠐⠑ ever, ⠐⠳ ought, ⠐⠋ father, ⠐⠍ mother, ⠐⠝ name, ⠐⠡ character, ⠐⠟ question, ⠐⠅ know, ⠐⠇ lord, ⠐⠕ one, ⠐⠙ day, ⠐⠎ some, ⠐⠏ part, ⠐⠞ time, ⠐⠗ right, ⠐⠹ through, ⠐⠥ under, ⠐⠺ work, ⠐⠽ young
  • ⟨⠘⟩ forms the words ⠘⠮ these, ⠘⠹ those, ⠘⠥ upon, ⠘⠱ whose, ⠘⠺ word
  • ⟨ ⠸ ⟩ forme les mots ⠸ ⠉ c annot, ⠸ ⠍ m any, ⠸ ⠓ had , ⠸ the ir ,⠎ s prit , ⠸ ⠺ w orld

En général, ceux-ci sont acceptables en tant que parties de mots plus longs tant qu’ils conservent leur prononciation. Il y a trois principales exceptions à cela :

  • ⟨one⟩ n’a pas besoin de garder sa prononciation impaire, tant que le o et le n tombent dans la même syllabe
  • ⟨some⟩ doit former une syllabe complète, comme dans chromosome (ch-romo-some)
  • ⟨part⟩ ne peut pas être utilisé dans participer ou ses dérivés

As can be seen from chromosome, the pronunciation requirement is rather loose. Given the difficulty of English speakers in agreeing on where syllable breaks fall,[44] syllable requirements are also loosely construed in braille: they do not follow the rigid application of a dictionary.[45]

Final abbreviations

  • ⟨⠨⟩ forms the sequences ⠨⠙ -ound, ⠨⠞ -ount, ⠨⠑ -ance, ⠨⠎ -less, ⠨⠝ -sion
  • ⟨⠰⟩ forms the sequences ⠰⠛ -ong, ⠰⠇ -ful, ⠰⠞ -ment, ⠰⠑ -ence, ⠰⠎ -ness, ⠰⠝ -tion, ⠰⠽ -ity
  • ⟨⠠⟩ Capital ⟨Y⟩ stands for the suffix ⠠⠽ -ally,[33] and ⟨N⟩ for ⠠⠝ -ation.[33]

These cannot follow an apostrophe or hyphen. They cannot form independent words like *ally or *less, nor can they occur at the beginning of a word like *ancestor or *lesson. However, then can usually occur elsewhere: c-ount, ar-ound. They may be used across syllables, as in c-ance-r. ⟨ness⟩ is used for the suffix -ess after n, though not after en or in, as in baroness (b-ar-o-ness) and lioness, but not in chieftainess (ch-i-e-f-t-a-in-e-s-s).[46]

-full n’utilise pas ⠰ ⠇ ⟨ful⟩ afin de préserver le parallèle avec le mot indépendant full . Cependant, -plein et-fully do.

Lorsqu’il existe plusieurs façons d’écrire un mot, la plus courte est choisie, et lorsqu’elles sont de longueur égale, celle sans abréviations (à deux cellules) est choisie. Donc, de s’écrit th-ence (3 cellules) plutôt que the-nce (4 cellules). Or, avec les séquences -anced, -ancer, -enced, -encer , la forme avec-ance/-ence is used even if not shorter.

Le braille utilise également des abréviations imprimées telles que ea., Mon., Sept., etc., auquel cas le point ⠲ est utilisé comme en version imprimée.

Espacement

Un seul espace ⟨ Braille NULL.svg Braille NULL.svg⟩ (a blank cell, which has the same width as all other cells) is left between words and sentences. Paragraphs are indented with a double space. This is universal in braille, even when transcribing a printed text that does not indent paragraphs: Blank lines are not used for this in braille, though they may be used for changes of scene, etc. As much as possible, lines continue to the right margin, with words divided and hyphenated to fit. If this would cause an illegal sequence of ligature or contraction and hyphen, the spelling needs to be decomposed, or the word hyphenated differently.

The full cell ⟨ Braille É.svg Braille É.svg⟩ is used to over-type and strike out errors when using a braille writer. (Mistakes may also be erased by smoothing them out, but this runs the risk of making the corrected letter illegible.)

The full cell may also indicate a missing value in a table. It can also function more generally as a column marker to keep the data in a table aligned. For example, a row in a table of punctuation, where the columns contain symbols of different lengths, could be written,

Braille É.svg Braille É.svg Braille Comma.svg Braille Comma.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille Colon.svg Braille Colon.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille Period.svg Braille Period.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille É.svg Braille É.svg Braille ST.svg Braille ST.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg Braille NULL.svg

, ; : . ! ( ) ? “ ” * /

(For an illustration of such use, see the alphabet chart in the box at Russian Braille, where a column marker sets off each letter of the alphabet and each mark of punctuation.)

Unified English Braille

Unified English Braille (UEB) is an attempted unified standard for English Braille, proposed in 1991 to the Braille Authority of North America (BANA).[8] The motivation for UEB was that the proliferation of specialized braille codes—which sometimes assigned conflicting values to even basic letters and numbers—was threatening not just braille-literacy, but also the viability of English braille itself. Also, the irregularities of English Braille made automated transcription inaccurate, and therefore increased the cost and time required to print in braille. In 1993, the UEB project was adopted by the International Council on English Braille, and expanded to cover the various national systems of the member states: Australia, Canada, New Zealand, Nigeria, South Africa, the United Kingdom, and the United States. An additional goal became adoption of a single standard for all braille encoding, apart from music; with the exception of math-notation, this was largely achieved. New Zealand officially retains Māori Braille as compatible with UEB, and BANA officially retains Nemeth Code as a math-notation option alongside UEB for the United States.[47]

In the finalized form as of 2013, UEB upgrades English Braille Grade 2 (the literary coding used in several slightly variable forms in different countries), obsoletes Computer Braille Code by making email/website/programming syntax part of literary coding, and in some ways competes with Nemeth Code by adding additional math-notation (albeit Taylor-style with the numerals overwriting letters rather than overwriting punctuation as in Nemeth) to the literary coding. Compared to the American standard described in this article, Unified English has the following differences:[48]

  1. Readings: Several have been eliminated, due to ambiguity or translation problems: the letters dd and -ble, the contractions by, com-, to, into, and o’clock, and the capitalized abbreviations -ally and -ation.
  2. Spacing: Words such as and the are to be spaced in braille just as they are in print (formerly they were typically run together as andthe)
  3. Formatting: Bold, underline, and italics now have separate formatting marks (formerly it was impossible to distinguish between underlined-braille and italicized-braille). A triple capital sign now indicates a passage in all-caps.
  4. Ponctuation : Nouvelles parenthèses ouvrantes et fermantes ⠐ ⠣ et ⠐ ⠜ (qui étaient auparavant ambiguës). Divers crochets, guillemets, tirets et autres signes de ponctuation (y compris notamment des notations mathématiques et arithmétiques telles que le signe égal) ont été ajoutés, afin que le texte imprimé puisse être reproduit de manière moins ambiguë.
  5. Uniformité : UEB est susceptible de devenir la norme mondiale pour le braille en anglais (voir l’article complet pour plus de détails)
  6. Extensibilité : des dispositions ont été prises pour ajouter de nouveaux symboles, sans provoquer de nouveaux conflits
  7. Modifications diverses : diverses autres différences existent [49]

La ponctuation suivante est conservée :

ponctuation traditionnelle

Braille Comma.svg Braille Comma.svg
,
Braille Semicolon.svg Braille Semicolon.svg
;
Braille Colon.svg Braille Colon.svg
:
Braille Period.svg Braille Period.svg
.
Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
!
Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
?

Le guillemet ouvrant simple de grade 2 est également conservé, mais l’équivalent fermant est modifié.

L’abréviation et les marques de formatage du côté droit sont utilisées pour dériver des guillemets et des symboles mathématiques, en les combinant avec la ponctuation de la moitié inférieure et quatre lettres qui ressemblent graphiquement à ( ) / . [50]

Nouveaux symboles mathématiques et ponctuation

Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille QuestionMark.svg Braille QuestionMark.svg
^
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille Asterisk.svg Braille Asterisk.svg
~
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille Ê.svg Braille Ê.svg
<
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille Ä.svg Braille Ä.svg
>
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille ExclamationPoint.svg Braille ExclamationPoint.svg
+
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
=
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
×, *
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Ê.svg Braille Ê.svg
(
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Ä.svg Braille Ä.svg
)
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille ST.svg Braille ST.svg
÷
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille Bracket.svg Braille Bracket.svg
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
Braille ContractionPrefix.svg Braille ContractionPrefix.svg Braille CapitalSign.svg Braille CapitalSign.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
Braille Currency.svg Braille Currency.svg Braille QuoteOpen.svg Braille QuoteOpen.svg
Braille Currency.svg Braille Currency.svg Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
Braille DecimalPoint.svg Braille QuoteClose.svg Braille QuoteClose.svg
%
Braille DecimalPoint.svg Braille Ê.svg Braille Ê.svg
[
Braille DecimalPoint.svg Braille Ä.svg Braille Ä.svg
]
Braille DecimalPoint.svg Braille Å.svg Braille Å.svg
`
Braille DecimalPoint.svg Braille Hyphen.svg Braille Hyphen.svg
_
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille SH.svg Braille SH.svg
#
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Ü.svg Braille Ü.svg
|
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Ê.svg Braille Ê.svg
{
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Ä.svg Braille Ä.svg
}
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille ST.svg Braille ST.svg
/
Braille CursiveSign.svg Braille CursiveSign.svg Braille Å.svg Braille Å.svg

In addition, the accent mark is used to derive the following. At least the first, the ampersand, is the same as usage in American Grade-2 Braille, and at least the dollar sign is different.

Other symbols

Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille AND.svg Braille AND.svg
&
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille A1.svg Braille A1.svg
@
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille S.svg Braille S.svg
$
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille C3.svg Braille C3.svg
¢
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille E5.svg Braille E5.svg
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg Braille A1.svg Braille A1.svg
æ
Braille Accent.svg Braille Accent.svg Braille DecimalPoint.svg Braille DecimalPoint.svg Braille O.svg Braille O.svg
œ

Sample

The following text is the same in American Grade 2 and Unified English Braille:

Article 1 of the Universal Declaration of Human Rights

⠠ ⠁ ⠇ ⠇ ⠀ ⠓ ⠥ ⠍ ⠁ ⠝ ⠀ ⠆ ⠬ ⠎ ⠀ ⠜ ⠑ ⠀ ⠃ ⠕ ⠗ ⠝ ⠀ ⠋ ⠗ ⠑ ⠑ ⠀ ⠯ ⠀ ⠑ ⠟ ⠥ ⠁ ⠇ ⠀ ⠔ ⠀ ⠙ ⠊ ⠛ ⠝ ⠰ ⠽ ⠀ ⠯ ⠀ ⠐ ⠗ ⠎ ⠲ ⠠ ⠮ ⠽ ⠀ ⠜ ⠑ ⠀ ⠢ ⠙ ⠪ ⠫ ⠀ ⠾ ⠀ ⠗ ⠂ ⠎ ⠕ ⠝ ⠀ ⠯ ⠀ ⠒ ⠎ ⠉ ⠊ ⠰ ⠑ ⠀ ⠯ ⠀ ⠩ ⠙ ⠀ ⠁ ⠉ ⠞ ⠀ ⠞ ⠪ ⠜ ⠙ ⠎ ⠀ ⠐ ⠕ ⠀ ⠁ ⠝ ⠕ ⠤ ⠮ ⠗ ⠀ ⠔ ⠀ ⠁ ⠀ ⠸ ⠎ ⠀ ⠷ ⠀ ⠃ ⠗ ⠕ ⠮ ⠗ ⠓ ⠕ ⠕ ⠙ ⠲ All human beings are born free and equal in dignity and rights. They are endowed with reason and conscience and should act towards one another in a spirit of brotherhood.

See also

  • Braille Challenge
  • Braille Institute of America
  • National Braille Association
  • Unified English Braille
  • Nemeth Braille
  • Gardner–Salinas braille codes

References

  1. ^ “English Braille” normally refers to Grade 2. The more basic Grade 1 Braille, which is only used by learners, is specified as “English Braille, Grade 1” (Braille Through Remote Learning).
  2. ^ ⟨Angle brackets⟩ will be used to indicate transcriptions of braille letters into the Latin alphabet.
  3. ^ compare American (BANA) here with British (BAUK) here.
  4. ^ Daniels & Bright, 1996, The World’s Writing Systems, p 817–818
  5. ^ a b War of the Dots Archived 2010-03-26 at the Wayback Machine
  6. ^ using only the single-cell contractions
  7. ^ Mackenzie, 1953, World Braille Usage, UNESCO
  8. ^ a b “ICEB/UBC – A Uniform Braille Code (Cranmer & Nemeth)”. www.iceb.org. Retrieved 2019-12-15.
  9. ^ Nemeth, Abraham. “COMMENTS ON MATHEMATICAL ASPECTS OF THE UEBC”. Archived from the original on 2012-10-30. Retrieved 2013-07-09.
  10. ^ Also called “group signs”
  11. ^ This is reminiscent of writing “h8” for hate and “4ever” for forever, but differs in that the spelling of the parts cannot differ in Braille (8 is not spelled “ate” as in h-ate, and 4 is not “for”).
  12. ^ When a word has an established braille spelling without a ligature, the contraction is avoided in derivativations which would otherwise allow it, such as nosebleed and unblemished.
  13. ^ In an extreme example, for and with the people is written ⠿⠯⠾⠮⠀⠏. This convention has been eliminate from Unified English Braille, which spaces all words as in print.
  14. ^ ⠜ ⟨ar⟩ is a common exception to this rule, and is regularly used in common words which have a prefix a- before a root beginning with r, as in arise. The ligature ⟨ar⟩ would not be considered well-formed in the word infrared, however.
  15. ^ “Instruction Manual For Braille Transcribing”. wesbraille.org. Archived from the original on May 24, 2019. Retrieved December 14, 2019.
  16. ^ In words like canoed, toed, and shoer, however, the e is ambiguous between the stem canoe, toe, shoe and the suffix -ed or -er, and in such words the letters ⟨ed⟩ and ⟨er⟩ are used.
  17. ^ This can feel arbitrary: Lineage accepts the ligature, but mileage does not.
  18. ^ However, the restriction does not seem to apply to ea at the end of a word: teaspoon (ea) and eggbeater (gg) use the ligature.
  19. ^ EBAE Literary Code 2002, Rules I § 5–7
  20. ^ Rules of UEB 2013, § 7
  21. ^ EBAE Literary Code 2002, Rule IV § 21 & 22
  22. ^ Rules of UEB 2013, §§ 3.3
  23. ^ This is because single quote marks are the convention in the US for embedded quotations, and so are less common than the others.
  24. ^ EBAE Literary Code 2002, Rule VII § 28(h)
  25. ^ But not with dates. For dates like 7/19/2012, a hyphen is used instead of a slash, without repeating the number sign. The number sign is only repeated after a hyphen when two dates (or other numbers) are joined, as in broadcast 1978–1984. So, the date-range format ⟨10/2–10/7⟩ is transcribed ⟨⠼⠁⠚⠤⠃⠤⠼⠁⠚⠤⠛⟩.
  26. ^ However, for abbreviations of units of measure which are not spaced, the letter sign is used even if the letter comes after J. 5ml, for example, is ⟨⠼⠑⠰⠍⠇⟩.
  27. ^ Quotation marks, italics, and brackets are replaced by the letter sign if their function is equivalent, or if the punctuation is retained (as in “see item (d)”), the letter sign is not used.
  28. ^ In Unified English Braille, a triple cap sign is used for extended text.
  29. ^ In Unified English Braille, these have separate formatting signs.
  30. ^ See Greek Braille for the braille codes for those letters.
  31. ^ Sometimes called “wordsigns” when they involve a single braille letter, and “shortforms” when more.
  32. ^ ⟨l⟩ is also used for £, the abbreviation of pound in British currency. Shilling and pence follow the printed abbreviations of ⟨s, d⟩.
  33. ^ a b c d e f Eliminated in Unified English Braille
  34. ^ a lowered letter ⟨h⟩
  35. ^ Apparent exceptions, such as ⟨xs, xf⟩ for its, itself and ⟨yr, yrf, yrvs⟩ for your, yourself, yourselves, are quite limited in number and best thought of as separate contractions.
  36. ^ but not haven’t, where the apostrophy does not immediately follow the have.
  37. ^ An exception are the musical notes do and so, which are spelled out as d-o and s-o.
  38. ^ Since the letters ⟨ed, er, ow⟩ are not used as contractions, they can be used for the words Ed, er…, and ow!
  39. ^ Note that ⟨in⟩ in pulls double duty: It is a simple braille letter, used for any sequence i-n in an English word. However, it also functions as the word sign for the preposition in, and in such cases follows the same restrictions as the other decade-5 words. ⟨en⟩, on the other hand, is similar to ⟨sh⟩ in that it cannot be used as a word, for example in the phrases en route and en masse.
    ⟨be⟩ functions as both a word sign (to be) and a prefix.
    Some treatments of English Braille also describe ⟨a⟩ as both letter and word sign, though since ⟨a⟩ uses the upper half of the cell and has a one-to-one correspondence with printed English, there is less cause for confusion.
  40. ^ ⟨in⟩ and ⟨to⟩ are regularly compounded as ⠔⠖ into, which is perhaps most easily understood as an independent word sign.
  41. ^ Because braille ⠌ ⟨st⟩ is a letter (phonogram or “groupsign”) rather than a contraction, the printed sequence st will be written ⠌ in any word which is not otherwise abbreviated.
  42. ^ ⠉⠧ ⟨cv⟩ and ⠉⠧⠛ ⟨cvg⟩ are used regularly, as in ⠏⠻⠉⠧ ⟨percv⟩ perceive, but in addition combine with ⠙ ⟨d⟩, ⠗ ⟨r⟩, and ⠒ ⟨con⟩ for the further contractions ⠙⠉⠧(⠛) ⟨dcv⟩ deceive, ⟨rcv⟩ ⠗⠉⠧(⠛) receive, and ⠒⠉⠧(⠛) ⟨concv⟩ conceive / -ceiving.
  43. ^ They may however be used as common nouns within proper names, such as the titles of books.
  44. ^ The convention in braille is to syllabify an intervocalic consonant with the preceding vowel if it is both stressed and short, but with the following vowel if the preceding vowel is long or if the following vowel is stressed. So, for example, fā-mous but făm-ine, fī-ber but fĭl-ial, pū-nitive but pŭn-ish; also the verbs pre-sént, re-córd, pro-gréss vs. the nouns prés-ent, réc-ord, próg-ress.[1]
  45. ^ Generally, if the sequence of letters spans a stressed to an unstressed syllable, or spans two unstressed syllables, the contraction is acceptable. However, it is generally not acceptable if the sequence spans an unstressed to a stressed syllable, where the syllable break is more salient.
  46. ^ There is a similar restriction against spanning root and suffix. However, in application this is somewhat arbitrary: fruity does not use the -ity abbreviation, but equally and totally use -ally.
  47. ^ “BANA Adopts UEB”. Braille Authority of North America. November 2012. Retrieved December 18, 2012.
  48. ^ “The Evolution of Braille: Can the Past Help Plan the Future?”. www.nfb.org. 2011. Retrieved 2019-12-15.
  49. ^ “Differences Between UEB and EBAE”. www.dotlessbraille.org. Retrieved 2019-12-15.
  50. ^ “Unified English Braille Alphabet” (PDF). Archived from the original (PDF) on 2013-06-05. Retrieved 2012-08-01.

External links

Learn more This article’s use of external links may not follow Wikipedia’s policies or guidelines. Veuillez améliorer cet article en supprimant les liens externes excessifs ou inappropriés et en convertissant les liens utiles, le cas échéant, en références de notes de bas de page . (March 2014) (Learn how and when to remove this template message)

Dictionaries

  • BRL online contraction dictionary
  • Duxbury charts for Grade-2 Braille: American (BANA), British (BAUK), and UEB

Organizations

  • Association Valentin Haüy
  • Braille Authority of North America
  • Royal National Institute For The Blind
  • Perkins School for the Blind
  • National Braille Press – offers a free Braille alphabet card
  • Alternate Text Production Center
  • Accessible Media Center
  • National Braille Association, Inc.
  • Braille Institute of America

Libraries

  • The National Library for the Blind
  • Washington Talking Book & Braille Library – serving residents of the State of Washington, USA
  • Braille Institute: Online Public Access Catalog

Learning

  • Learn Braille on the Internet For Free
  • Braille Bug – an educational site for kids, from the American Foundation for the Blind
  • BRL: Braille Through Remote Learning
  • On-line Braille Course of University of São Paulo
  • Online Braille Generator
  • English Braille, American Edition 1994, 2002 revision. (The official standard from the Braille Authority of North America)
  • Instruction manual for Braille Transcribing (New 2009 Edition) from the Library of Congress Braille Transcription and Certification Program

History

  • Proceedings of “Braille 1809–2009: Writing with six dots and its future”, international conference held at the Headquarters of UNESCO (Paris) from 5 to 8 January 2009
  • Louis Braille Online Museum—Exhibit tracing the history of braille and the life of Louis Braille.
  • How Braille Began—a detailed history of Braille’s origins and the people who supported and opposed the system.
  • Robert B. Irwin’s As I Saw It, 1955, gives a history of the “War of the Dots” that ultimately led to the adoption of the English form of the Braille literary code in the United States and the demise of American Braille and New York Point, its main competitors.
  • Faire un journal pour les lecteurs aveugles: au moyen de points et de lignes en relief sur du papier manille, les nouvelles du monde sont transmises au bout des doigts des aveugles Popular Science (mensuel, janvier 1919, pages 24-25, scanné par Google Books)

Documents

  • Braille anglais : édition américaine
  • Les règles du braille anglais unifié ( PDF )
  • Manuel d’instructions de la Bibliothèque du Congrès pour la transcription en braille
  • Détails sur la représentation des cellules Braille
  • Code braille unifié (anglais) (y compris les informations spécifiques au braille britannique)

Légal

  • Exemption du droit d’auteur aux États-Unis pour le braille

Ressources informatiques

  • Braille pour diverses écritures

( Copie Wayback Machine )

  • Polices Braille gratuites
  • Police Unicode Braille TTF gratuite (prend en charge tous les scripts Braille)
  • Polices Unicode gratuites incluant le braille
You might also like
Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More